Québec… Un vrai village

Avec un titre comme celui-là, checkez ben les pro-Québec venir défendre leur cité avec émotion dans les commentaires !  Assisterons-nous à un nouvel épisode de cette interminable guéguerre sanguinaire Québec-Montréal ?

*Suspense*

Non.  Une métropole et un village ne peuvent faire partie de la même catégorie…  C’est comme à la boxe.

Mouhahahaha.

Bon.  Assez pissez d’huile sur le brasier ridicule.  Me suis ennuyé de ma gang de vous autres 😉

J’ai passé un agréable séjour dans la capitale.

*****

Je vous jure que c’est vrai:

Au coin de la rue Principale et de la route de l’aéroport, une intersection achalandée près du boulevard Hamel, il y a une grosse pancarte faite à la main, accrochée à la lumière de signalisation, sur laquelle on peut lire  » Bonne journée à toi, Jessica Dubé ».  C’est écrit en grosses lettres roses.  On ne peut la manquer.  Une écriture de femme selon moi.

La photo valait 1000$.  Mon cellulaire n’avait plus de batterie.  Je me suis dit que c’est pas au coin de St-Denis et Ontario qu’on verrait une affaire de même !

*****

J’avoue que je resterais bien à Québec.  Le niveau de stress des gens est généralement beaucoup plus bas que chez moi.  J’ai trouvé ça reposant.  Mes clients sont tous sympathiques et recevants, des inconnus me saluaient avec le sourire, j’ai même jasé un peu avec des gens qui s’attardaient au bar de l’hôtel.  Pas vu de connards pressés et dangereux sur la route.  Pas qu’il n’y en ait pas, mais il y en a surement moins, c’est toujours ça…  Même les taxis savent vivre !  J’ai vraiment eu du plaisir en travaillant cette semaine.

J’ai également été surpris à quelle point la ville parle de hockey.  Des Canadiens surtout.  À la radio et dans les quotidiens.  Comme si on avait finalement tourné la page sur les Nordiques et qu’on encourageait maintenant l’équipe la plus proche géographiquement.  Même si ce sont les ennemis jurés d’autrefois.

Côté spectacles, les radios populaires faisaient tirer des billets pour des groupes dont je n’ai jamais entendu parler, dans des salles dont j’avais encore moins entendu les noms.  Je suis sur que même Clépétar ne connait pas ces groupes !

J’ai bouffé comme un goinffre.  Des assiettes à 30$ toute la semaine.  Saumon fumé, crevettes, filet mignon…  Rien de trop beau pour les connards de la classe ouvrière.  Allô le compte de dépenses.

J’ai déjà hâte d’y retourner, à Québec.  Son accueil chaleureux et ses citoyens sympathiques me manquent déjà.

De retour ce matin, dans le napalm de ma métropole, avec ses édifices, sa pollution et les trou d’culs qui y habitent.

Je fais peut-être même partie pour les autres, de ces trous d’culs qui y habitent !

19 réflexions au sujet de “Québec… Un vrai village”

  1. Lud: Non… Babe ne suit pas malheureusement. C’est sur qu’on s’ennuie un peu 😉
    Marco: J’ai seulement pissé dans des toilettes et je n’ai pas mangé de cochonneries !
    Juste des fruits de mer à 30$ c’est-y pas fancy ?

  2. Je suis originaire de la belle capitale..Bon ok certain dirons que je suis une rescapé puisque je suis dans la grande métropole depuis maintenant 18 ans…Ayoye!!!

    Mais bon … « c’est pas au coin de St-Denis et Ontario qu’on verrait une affaire de même ! » Non t’as raison c’est plus kekechose comme  » Si tu veux une pipe, monte au deuxième » que tu verrais!!

    MOUHAHAHAHA

  3. Pour ce que j’ai appris, la pancarte n’était plus là en fin de journée….

    Et tu oublies de faire mention des bancs de neige énormes à peu près partout… que tu as vu de tes propres yeux…

  4. Caro: LOL !!!!
    Guillaume: Ah… Elle n’est plus là ? Dommage, c’était quasiment un attrait touristique 😉
    C’est vrai, j’ai oublier les bancs de neige !

  5. J’adoooooooore Québec! J’y vivrais bien, j’en suis certaine! Chanceux! Moi, avec ma job, c’est des séjours dans des catacombes d’hôpitaux qu’on me paie… Joie!

    C’est vrai que je ne connais pas beaucoup les groupes de Québec.

    C’est bien d’avoir un horaire flexible: je quitte la job à l’instant, en plein jeudi, pour aller assister à l’enregistrement d’une émission de radio. Les artistes à Montréal, je les connais pas pire! 😉

  6. J’adorrrrrre Québec! J’y suis allée un bon 20 fois, et j’aime ça à chaque fois!

    Je me verrais bien y vivre aussi… Si ma compagnie avait un bureau là-bas, ça serait déjà fait!!

    Contente de te revoir mon petit coquin! 😀

  7. S’cusez-moi Mr. Étant de Québec, le ton de votre billet ne me plait pas du tout. Il risque d’attirer un paquet de trou d’culs dans notre village et cà, on s’en passerait bien! Gardez-les dans votre ex-métropole, ceci dit sans méchanceté.

  8. Caro: J’avoue 😉
    Clép: Comment ça des catacombes d’hôpitaux ??? Dans quoi tu travailles déjà ?
    P’tit Moi: Mici 😀
    Virevert: Quand on ne saisit pas la subtilité d’un billet, prière de s’abstenir de commenter.

  9. Québec = Ville de fonctionnaire, donc plate des fois
    Québec = Ville de char, personne prends le transport en commun
    Québec = Si c’était pas du Vieux Québec, ce serait une région
    Québec = Les postes de radios ont juste des Andrés Arthurs qui chialent que Montreal volent toutes les ressources.

    La poutine est même pas bonne chez Ashton.

  10. C’est juste drôle, j’ai l’impression que cette personne là n’a pas tellement été loin dans Québec, et se permet d’en parler en mal quand même…

  11. J’aime pas la poutine de Ashton … pis oui, moi, y faudrait me payer cher en criss pour aller habiter là … J’suis d’entre les deux … pis pour moi la meilleure poutine c’est Stratos! LOL

    C’est bien beau Québec, côté touristique, mais … disons que j’ai eu ma dose de mésaventure avec des gens de Québec …

    Donc … non merci pour moi …

  12. Pas très polémiste comme billet. Avec l’intro, je me serais attendu à quelque chose de vraiment trash contre ma région adorée. Je me pompais déjà pour répondre de façon vigoureuse…

    Ceci étant dit, je pense moi aussi que la ville de Québec est un bel endroit bien que, comme le dit Moofo, y’a beaucoup de fonctionnaires, ce qui rend le profil social assez terne. Je pense tout de même que c’est un bel endroit où la qualité de vie est très satisfaisante. 600 000 habitants, c’est une population juste correcte pour qu’il y ait de la vie sans les excès de la vie citadine (pollution, bruit, squeedgees, décapitation d’innocents, etc).

    La poutine d’Ashton, c’est correct mais y’a pas de quoi virer fou. Sûrement qu’une centaine de casses-croûtes en font de l’aussi bonne.

    Check it out.

Laisser un commentaire