Suis-je homophobe ?

J’ai quelques amis d’enfance que j’avais perdu de vue depuis au moins 10 ans qui sont maintenant rendus gais.  Dont un était mon meilleur ami au primaire ! 

Bon.  J’ai accepté leur amitiées facebookienne quand même mais j’en viens à me demander si je serais capable de fréquenter un gai comme ami dans la vraie vie.

Et vous savez quoi ?  La réponse c’est non.  Catégoriquement.  Allez-y !  Pitchez-moi des roches.  Des lesbiennes ?  Ben là je n’y verrais aucun problème. 😀

M’en fou.  J’assume.  Je ne pense pas être homophobe dans la vie.  Je n’ai rien contre ces gens sauf de l’incompréhension.  C’est difficile à expliquer.

Une relation véritablement amicale en mon sens doit exclure les possibilités ou l’envie de relations sexuelles.  Suis-je fermé d’esprit ?  J’ai jamais baisé une amie.  Ç’est pour moi le meilleur moyen de foutre en l’air une amitié.  Il n’y a donc pas cette possibilité avec une amie lesbienne, tout comme un chummy hétéro. 

Alors je ne serais pas à l’aise d’avoir un chummy qui joue pour l’autre équipe dans mon inner circle.  Ne jamais savoir s’il fantasme secrètement sur moi…  Se masturbe-t-il en regardant ma photo.  Ishhhh.  Je sais je déconne.  Mais ces questions me traverseraient l’esprit quand même si c’était le cas.

Si c’est ça être homophobe, alors je le suis. 

Autrement, je comprends que ce n’est pas un choix de vie, je ne fais jamais de jokes de tapettes, et je ne longe pas les murs si j’ai à traverser le village à pieds.

Mais je n’entrerai jamais prendre une bière au bar le Stud !

Qu’est-ce qui qualifie l’homophobie ?  Ou est la limite ? 

Dites moi donc ça à matin, ma gang de vous autres.  Avez-vous des gais dans votre entourage ?  Comment sont-ils ? 

L’image ci-dessous vous fait réagir ?  Moi oui.  C’tu ça être homophobe ?  Ça me turn com-plè-te-ment  OFF. 

16 réflexions au sujet de “Suis-je homophobe ?”

  1. J’ai un bon ami que je connais depuis environ 2 ans qui est gai. J’ai ben du fun avec lui…il m’a déjà dit qu’il voulait « me faire changer de bord » mais pour être franc, je m’en crisse pas mal.

    Chacun à ces limites, je ne pense pas qu’il y est de classe d’homophobie. Chacun accepte ou n’accepte pas à sa manière….

    Sauf que ta photo, calisse qu’à m’écoeure!!!

  2. Rick, mon cher Rick!

    J’ai plus d’amis gais que vraiment beaucoup de monde! C’est pas une fierté, c’est un constat. Ça adonne de même. Il faut dire que quand j’étais au secondaire, je crois que j’étais à l’école qui comptait le plus de gais au mètre carré… Mais bon, c’est une autre histoire.

    Dis-moi, as-tu des amiEs hétéros? Elles ne doivent pas fantasmer plus sur toi que des amis gais le feraient…

    J’ai des amies lesbiennes. Je ne sens pas de vibe sexuelle entre nous. C’est comme avec n’importe quel(le) ami(e). Pis si, par un grand hasard, elles se masturberaient en pensant à moi, fine! C’est plutôt sympa! Non? Tant que ça reste dans l’imaginaire, il n’y a juste aucune conséquence!

    Selon moi, l’homophobie est justement liée à beaucoup d’incompréhension. C’est un peu comme dire «Je ne suis pas raciste, mais je veux seulement des amis québécois»…

    Pis la gay pride me fait vomir! C’est la seule chose que je ne comprends pas! C’est peut-être parce que les gais que je connais n’y adhèrent pas non plus et n’y participent pas…

    En tout cas… My two cents on the matter!

  3. Merci de ton commentaire Clép !
    J’ai effectivement des amiEs hétéro… T’as un bon point.
    Je dois avoir un blocage quelque part.
    C’est con hein ?

  4. Hmmm, je partage énormément l’avis de Clépétar là dessus.

    C’est pas parce que t’as un ami gay qu’il va automatiquement vouloir te frencher à pleine gueule!
    Tout comme des amies lesbiennes que j’ai ne veulent pas nécessairement coucher avec moi.

    alors, sans te juger bien sûr, oui, c’est de l’homophobie.

  5. Probablement que si tu avais une personne près de toi qui était homosexuelle et que tu avais à la fréquenter, ca démystifierais pour toi ce phénomène. Un de mes meilleurs amis est « devenu » gai au cours de notre amitié et j’ai tellement posé de questions que j’ai bien finir par me rendre compte qu’il n’y avait rien là finalement.

    Mais comme d’autres, il y a des comportements radicaux qui me dégoûtent. Mais des extrêmes, il y en a partout hein. Y a même déjà eu des nationalistes qui ont posé des bombes pour la cause souverainiste. C’est ben pour dire hein! 😉

  6. Bouddi: Ce que je voulais dire c’est que la question du frenchage me passerait évidemment par la tête.
    Pas que j’y penserais sans cesse. Alors je suis homophobe.
    J’peux pas avoir juste des qualités 😉
    L’ex: Nationalistes poseurs de bombes… Je ne voix pas de quoi tu parles 😉
    Donc avec vos commentaires je conclue que l’homophobie est due à de l’incompréhension et de la mauvaise information.
    Je n’ai cependant pas le goût de m’informer alors je préfère rester ingnorant dans l’assumation de mon homophobie.

  7. Et bien moi j’ai vécu 1 ans de ma vie avec deux gai dans ma classe dans mon dep et puis au début j’en avais un peu peur mais a fin de lanné c’était des ami. J’ai vécu 1 mois lors de mon voyage en france avec un gai qui partageait la meme chambre mais pas le même lit. Ya rien asseyer sinon i recevait un coup de bat de baseball dans face. Avant sa jtai comme toi jpense quand tapprend a en connaitre un tu te rend compte kié normal

  8. Moi, y a plein d’homos dans mon entourage. Même que avant, je restais à 2 minutes du village. Je n’ai rien contre. Plusieurs sont même des amis. Mais je veux partager un truc qui me dérange chez eux. Ou plutôt 2 trucs. 1:POURQUOI INSISTENT-ILS À CRUISER MON CHUM, MÊME S’ILS ME VOIENT MAIN DANS LA MAIN AVEC?
    2:POURQUOI RESSENTENT-ILS (COMME CERTAINES ETHNIES MONTRÉALAISES) LE BESOIN DE SE GUETTOISER? ÇA VA FAIRE LA PARDE GAY, LES BARS GAY, LES PISCINE GAY, LES CLUBS GAY, LES RENCONTRES AA POUR GAY, ETC ETC.
    Et puis (tabarouette!) on est tous humains, non? Je comprends pas pkoi les gens insistent à penser que la différence est un handicap! Bon…excusez l’enervement, je viens de le relire… faut croire que le débat était poignant! à plus!

  9. salut!
    j’habite en france et je suis gai.
    rassure toi, le fait de refuser d’embrasser un copain gai ne fait pas de toi un homophobe.
    la photo t’aurai pu trouver plus soft! tous les jours dans la vie courante tu croise des gai et tu ne les reconnais pas comme tel.
    tu ne refuse que la partie visilble de l’iceberg, l’autre partie (la plus grande)reste pour toi invisible.
    pour ce qui est des ghétto, ici en france ils sont moins fermés que chez vous peut-étre, mais tu ne peu pas refusez de te faire draguer par un homo, et lui reprocher de fréquenter des endroits spécifiques aux rencontres gais!
    c’est le propre des ghettos, ce que l’on rejétte se concentre ailleurs!

  10. Merci pour ton commentaire Marc.
    Tu as raison dans tous les points dont tu fais mention. J’aime l’image de l’iceberg qui représente les  »extrémistes »
    J’suis d’accord aussi pour la photo…

Laisser un commentaire