Demers n’a pas froid aux yeux !

Source : Article de Bertrand Raymond du Journal de Montréal C’était quelque part en août, à Pierrefonds, devant une station-service-dépanneur, munie d’un lave-auto. Jacques Demers connaît bien l’endroit. Quand il fait route vers Montréal à partir de sa merveilleuse campagne de Hudson, il aime bien s’y arrêter pour faire laver sa luxueuse voiture noire qui brille … Lire la suite