Rick reçoit Myriam Bédard

Pour vous chers lecteurs je reçois cette semaine Myriam Bédard en exclusivité.

Montréalaisfelquiste: Bonjour madame Bédard.

Myriam Bédard: Bonjour !

MF: Votre conjoint est sorti de prison hier, comment ça va aujourd’hui ?

MB: Je ne réponds pas aux questions qui concernent ma vie privée.

MF: Mais madame Bédard, je vous ai demandé comment ça va…  Puis votre vie publique n’existe plus vraiment.  C’est votre vie privée qui défraie les manchettes depuis longtemps et je vous rappelle que l’entrevue d’aujourd’hui n’est pas pour parler de vos perfomances olympiques du siècle passé.  Alors veuillez répondre à la question.

MB: Je m’excuse Nima… Ça va bien.

MF: C’est Erick mon nom…

MB: Pardon ! (rires)

MF: Parlons de Nima alors.  Il est sorti hier et sa cause sera entendue en appel.  Il a remercié le juge qui l’a envoyé en prison devant les caméras.  Ne trouvez vous pas cela effronté ?

MB: Absolument pas.  Mon mari sait très bien ce qu’il fait.  Il me dit d’ailleurs très bien quoi faire aussi.

MF: D’accord.  A-t-il recommencé à manger le pauvre ?  Nous étions inquiets à propos de sa grève de la faim.

MB: Oui oui.  En fait il n’a jamais arrêté.  C’était pour faire sembl…. euh..  Il mange.

MF: Ok.  On dit que votre témoignage en cours ne tenait pas debout.  Qu’il était non plausible et que vous avez eue l’air fou.  Est-ce vrai ?

MB: Pas du tout !!!  Je dis toujours la vérité.

MF : Celle que Nima vous rapporte ?

MB: Exactement. Euh…

MF: Mme Bédard, pourquoi ce collier autour de votre cou ?

MB: C’est un cadeau de Nima.  Quand je suis trop excitée il accroche ma laisse après et m’attache quelque part pour un bon moment.

MF: Très bien.

MF: Depuis quelques mois votre couple a été accusé de kidnapping, de vol, de recel, de fraude et quoi d’autre ? Ah oui le dossier Via Rail… Est-ce que le système s’acharne sur vous ?

MB: Oui c’est un complot de la CIA contre mon mari.  Il est plus intelligent qu’eux alors ils font semblant que c’est un terroriste.

MF: L’est-il ?

MB: Voyons donc…  Pas du tout.  C’est agent dormant le terme qu’il utilise à la maison.  On est loin du terrorisme.

MF: Je vois.  Ne trouvez vous pas que vous avez des problèmes dans la vie justement depuis que vous fréquenté Nima ?  Étrange n’est-ce pas? 

MB: Pure coïncidence.  Nima est un homme bien.  C’est ma faute si on a tous ces problèmes qu’il dit.

MF: Êtes-vous une femme soumise Myriam Bédard ?

MB: Jamais de la vie.  J’obéis à Nima seulement 90% du temps. Le reste, c’est moi qui décide tout.  Par exemple, c’est moi qui décide quand nourrir les poissons rouges et quelle secte ma fille fréquentera prochainement.

MF: Mme Bédard, ce sera tout.  On en a assez entendu.  On vous souhaite bonne chance et on vous remercie pour votre temps.  

15 réflexions au sujet de “Rick reçoit Myriam Bédard”

  1. Alors là Montréalais felquiste, vous avez de l’avenir comme journaliste(nous ne savons pas où)…

    Vous avez osé confronter cette dame au pied d’athlète et la pousser (quelle technique) dans ces retranchements (ou ceux de Nini – vous saviez pas qu’elle le surnommait ainsi dans l’intimité?). Vous avez eu ce don de lui faire cracher un morceau (il en reste sûrement d’autres).

    Nous savions que nous ne serions point déçus. À votre place, nous la relancerions (pas trop fort) le plus vite possible tandis qu’elle est, comme on dit dans le métier, encore hot (chaude).

    Toutes nos félicitations. Si nous n’avions pas les mains pleines, nous applaudirions, ça c’est certain !

  2. Bon voici une reprise du premier commentaire qui ne s’est pas rendu jusqu’à vous. Complot de Nini (saviez que Mymy le surnommait ainsi dans l’intimité?)

    Vous venez d’ouvrir une porte dans la profession de journaliste. Vous allez vous y trouver une place (ne savons pas où…)

    Vous avez poussé Myriam dans ses retranchements (ou ceux de Nini). Si nous étions à votre place, nous relancerions (pas trop fort) cette femme au pied d’athlète tandis qu’elle est vulnérable grâce à votre technique, mais alors là quelle technique !

    Jamais ne l’a-t-on vue si fragile et si franche face à un journaliste.

    Félicitations, vous nous avez donné de l’émotion, du ratoureux, de la pertinence. Nous avons déjà hâte à la prochaine rencontre de votre salon.

  3. Merci ! Ô merci grand Marleau de ces beaux commentaires.

    Venant de vous, cela me flatte dans le sens du poil, haute instance journalistique que vous êtes ! 😉

    Nous aussi on a hâte à la prochaine entrevue. Je vous lance un scoop comme ça vous disant à l’avance qu’elle mettra en vedette une riche héritière pas très brillante.

  4. Ah…. je savais qu’on sous-estimait la grande intelligence et la totale autonomie de Myriam. Merci Gentil pour ce grand moment de journalisme ! Tu pourrais peut-être poser ta candidature à un poste d’apprenti au Journal du Grand M ? On sait jamais, avec l’approche du grand âge, il aura sûrement besoin de relève… (hon) 😉

  5. Ça c’est en dessous de la ceinture Caro. De tels propos ne sont pas les bienvenus ici.

    On ne rit pas des personnes de l’âge d’or. Elles ont construit le Québec ces peaux mortes. Laissons-les finir leur vie utile en bloguant ce qui leur chante. 😉

  6. @ Caroline.G : Merci de vos encouragements… je l’attends de pied ferme ce grand âge, merci de m’en avertir…

    @ Montréalais : Ne nous téléphonez pas au bureau pour un poste. Nous le ferons s’il y a lieu. Don’t call us, we’ll call you.

  7. Avoir su que tu allais interviewer Myriam Bédard, je t’aurais demandé de corroborer avec elle avec la rumeur voulant que Nima Mazhari est un clone raté de Raël qui s’est échappé du labo avant qu’on aie eu le temps de le brainwasher sur les OVNIs.

Laisser un commentaire