Le sirop d’ér(aisonn)able

Une autre manche des accomodements.  Les proprios d’une cabane à sucre de la montérégie ont vidé le plancher de danse la semaine dernière pour faire place pendant 5 minutes à des musulmans qui voulaient prier après leur repas.  Les quelques mononcles et les métantes qui dansaient leur set carré pour digérer se sont donc fait tasser pour laisser la place aux musulmans.  N’en fallait pas plus pour que ça crie à l’injustice et que ça se rue dans les brancards mes amis.

Encore une guéguerre qui soulève l’indignation de la population québécoise.  Certains vont dire que c’est parce que Charest a prit trop de temps avant de mettre ses culottes et que la commission d’enquête qu’il a instauré ne sera pas fixée avant l’an prochain.  Bon.  J’aime bien chiâler contre Charest.  Je n’en manque pas une.  J’aime le détester.  Mais là, il va falloir que je le défende parce que la situation est ridicule et que ce n’est pas à lui de s’en mêler.  Pour une fois il va pouvoir exercer ce qu’il fait de mieux sans mécontentement : l’ingnorance d’un problème de société.

Avec l’immigration qui augmente chaque année, ces situations vont devenir de plus en plus fréquentes dans les prochaines décénies.

Le gouvernement n’a pas à aller mettre son nez dans les règles internes d’une cabane à sucre…  C’mon.  C’t’une estie de cabane à sucre.  On est loin d’Hérouxville.

J’ai entendu les métantes maugréer devant la caméra de TQS hier soir.  Elles avaient l’air d’avoir subit un préjudice sévère.  Certaines étaient presque en larmes.  Métantes, allez donc vous rouler un bâton de tire sua neige pis quand vous allez revenir, les arabes vont avoir fini.  C’est tout.

Faut quand même pas charrier.  Le proprio à quand même le droit d’être le boss dans sa cabane.  Bon.  Je vais me mouiller.  Si j’avais une cabane, si j’en était proprio, il n’y aurait pas de prière de permise, même pas pour les chrétiens.  Mais c’est pas moi le boss de cette cabane là.  Alors foutté lui la paix à celui qui les a permises, les prières.  J’ai entendu ce matin que le couple en question avait reçu des téléphones et des courriers haineux hier.

De plus, moi, en tant que pure laine, ça me rassure et me réconforte que des musulmans qui sont venus s’installés chez nous, s’intègrent et s’intéressent à nos traditions, qu’ils y participent en grand nombre et qu’ils aiment ça.  Ce qui m’inquiète, c’est la réaction de colons dont on fait preuve. 

Je termine en disant ceci :

Si vous êtes pas contents, si vous vous sentez trahis par quoi que ce soit dans cette histoire, ben allez y donc pas pis c’est toute.  Allez ailleurs.  Pis laissez ceux qui tolèrent les musulmans tranquilles.

Une autre tempête dans un verre d’eau.

Fallait que j’en parle.

Laisser un commentaire