Par où commencer ?

Oui j’ai passer des vacances sous la pluie, comme 50% de la province.  Mais comme je ne prévoyais rien faire, ça m’a plus ou moins dérangé.  J’ai recommencé le travail lundi, reposé comme jamais auparavant.  Si je suis resté muet ici, c’est parce que je n’ai pas grand chose à vous mettre sous la dent.  D’accord ce n’est pas ça qui m’arrête d’habitude, mais j’ai un peu ma claque de bloguer depuis quelques temps.  Le break que je viens de prendre m’a fait réaliser que je me porte très bien aussi quand je suis loin d’un clavier.

Je ne saurais l’expliquer clairement, mais ce que je venais chercher ici en y publiant des textes tous les jours, je ne le retrouve plus depuis ma précédente pause du printemps.  Comme un blues qui ne veut pas s’évaporer.   

Est-ce que ça veut dire que je m’en vais ?  Non. 

Mais certaines choses vont changer ici. (Encore me direz-vous ?)

1- J’arrête dès maintenant de me sentir coupable quand je ne publie pas pendant quelques jours. 

2- J’arrête aussi de me sentir obligé d’aller lire ce que un tel ou une telle a publier aujourd’hui.  D’ailleurs, ça fait trois semaines que je n’ai lu presque personne.  Et ça ne me manque pas vraiment à vrai dire. 

3- Je vais aussi retourner à la base dans mes prochains écrits, et publier des styles de textes qui me plaisaient lorsque j’ai commencé à bloguer.  C’est-à-dire des textes dénonciateurs, sarcastiques, et qui suscitent un peu de réflexion.  Des textes à saveur politique aussi, avec un soupçon d’humour noir. 

En y réfléchissant bien, je pense que quand on blogue pendant un long moment, sans le vouloir, on modifie notre façon d’écrire et on choisi nos sujets traités pour plaire au plus grand nombre de lecteurs possible.  Ensuite on se force à ajouter quotidiennement des articles sur le blogue, pour ceux et celles qui le visiteront durant la journée.

C’était comme ça pour moi en tout cas.  Je ne veux plus faire ça.

À partir du moment où l’on agit ainsi, ce n’est plus pour soi que l’on publie.  Et la qualité des textes fini par en souffrir inévitablement, ce qui à la longue, amenuise l’intérêt du blogueur à entretenir son site. 

Tout ça peut vous paraître prétentieux, le but d’un blogue étant généralement d’attirer des lecteurs, mais les articles qui seront désormais publiés ici ne viseront qu’à faire le bonheur d’une seule personne, et cette personne c’est moi.  Comme au début alors que personne ne venait lire.

Je prévoyais déménager le blogue, créer un collectif et j’avais d’autres projets également…  Toutes des idées qui avait pour objectif inavoué d’avoir de plus en plus de lecteurs.  Je tire la plogue sur tout ça.  Je ne veux pas devenir populaire (supposons que j’en sois capable).  Je ne veux pas être nominé aux prochains  »galas » Blogu’Or.  Je vais écrire, dénoncer et chiâler sur ce qui me plaît, à la fréquence de mon choix.

Le but ultime dans tout ça, c’est de redonner au blogueur l’intérêt d’entretenir son site comme aux premiers jours, et d’améliorer la qualité ainsi que la pertinence des articles.  Je ne sais pas si ça va marcher, mais je vais l’essayer.  Sinon on passera à un autre appel.

Voilà ce qu’il fallait que je vous dise.

-Rick



Enfin, on y est !!

Les vacances ne sont elles pas la seconde raison pour laquelle on travaille après le chèque de paie ?

Ça fait 3 ans que j’ai pas pris 2 semaines en ligne.  Je suis épuisé.  J’en ai besoin.  En plus, je n’ai pas vraiment eu de fins de semaine depuis deux mois.  Je travaillais sur le terrain sans relâche.

Séchez vos larmes svp.

Babe et moi n’avons pas prévu grand chose, sinon aller faire du saute-moutons dans les rapides de Lachine, et un peu d’hébertisme.  Sans être cassé, je dois avouer que les moyens sont limités.  Ça a couté passablement cher la maison.  Mettons qu’on ne retournera pas à Vegas cette année.

Séchez vos larmes svp

Je suis quand même plus heureux que n’importe qui 😉

Passer deux semaines dans mon hamac (que je m’en vais chercher bien vite) à boire de la bière froide, manger des grillades et prendre des spas à la maison, ça c’est des vacances !

Je m’en vais voir Les Grandes Gueules ce soir.

Sur ce, portez-vous bien 😀

p1010123_bonnes_vacances_dans_le_sable_j_1.jpg



Ça fait 7-8 courriels que j’échange avec Kyle MacDonald, savez le gars qui a échangé un trombone rouge pour finir avec une maison en Saskatchewan.

C’est vraiment un bon Jack.  On est quasiment rendus intimes (!).

Ça a commencé il y a un mois, alors que j’ai fait une offre pour sa maison qu’il veut maintenant échanger à quelqu’un.  Pas vraiment une offre sérieuse, je m’amusais pendant une heure de lunch, sans plus.  Comme son site invite tout le monde à offrir vraiment n’importe quoi, je lui ai proposé mon Cadillac en échange de sa maison.

Il a l’air d’avoir trouvé mon offre originale, puisqu’il m’a répondu assez rapidement qu’il déclinait mon offre dans un long courriel bidonnant.

Il m’avait alors suggéré, si j’étais sérieux dans ma démarche, de faire comme lui et d’offrir mon Caddy à quelqu’un pour un échange.  You will get surprised of what people could offer you, qu’il a dit.

Je n’étais pas sérieux dans ma démarche à ce moment.  J’aime mon vieux Cadillac.

Les données ont changées.  Comme je vais avoir un nouveau char sous peu, considérant ce que je pourrais obtenir monétairement pour ce véhicule, qui est en très bonne condition, je préfère soit le garder, soit tester ce que quelqu’un voudrait bien m’offrir pour en échange.

J’ai donc contacté Kyle ce matin, pour lui demander conseil, et il se souvenait de moi imaginez-vous donc. 

Il a donc été assez gentil pour me référer à ses sites de prédilection, me donner quelques trucs et me souhaiter bonne chance.

Alors c’est maintenant officiel, mon Caddy est disponible pour un échange, aussi triste que ça puisse me rendre.  Je ne l’échangerai pas contre n’importe quoi par exemple.  Selon les conseils de Kyle, il ne faut considérer aucune offre monétaire, privilégier les offres originales et avoir un but ultime.  Chaque échange doit absolument nous rapprocher peu à peu de ce but.  La patience est de mise.  Ça tombe bien, je ne suis pas pressé.

Mon but: Obtenir un bateau.  Même si c’est un vieux raffiot, en autant qu’il ne prenne pas l’eau (!).

Alors faites-moi une offre, chers lecteurs, si ça vous chante.  Faut que ce soit original et que ça me rapproche de mon but. 😉

Voici le Cadillac en question:

93_cadillac_deville.jpg

Site de Kyle MacDonald: ici

Souhaitez-moi bonne chance 😀



Je viens d’apprendre que la compagnie va me fournir un véhicule neuf pour le travail…  Ainsi que pour mon usage personnel !!!

En plus, c’est moi qui a le choix du modèle :mrgreen:

Y’a de ces jours où vraiment, je réalise à quel point j’ai les gosses bénies !



Apparamment qu’un titre comme celui-là fait décupler les hits sur un site web.  Encore plus que fuck, ass, gloryhole et big tits.

C’est ce qu’on va voir.

Bienvenue à vous, gang de geek de mes deux.

Moi, je commence à me servir d’un I-pod.  Le reste je m’en calisse.



Je vous met au défi de ne pas rire en écoutant le vidéo suivant… 

Démonstration du professionalisme de nos bons ministères.  Celui du revenu en tout cas.

 [kml_flashembed movie="http://youtube.com/v/JpMv5CPDnDI" width="425" height="350" wmode="transparent" /]



Le plaisir.  On en a tous, on en veut tous…

Mais certains messieurs semblent en vouloir encore plus.  On me demande de relever le défi d’écrire une chronique sur le  »roulement de bille ».  Alors j’ai parlé à mon entourage.  Faut quand même que ce soit un peu scientifique !

Alors voici:

Les femmes ont un bouton de plaisir et peuvent le tâtonner à leur guise, lentement ou rapidement, pour arriver au summum du plaisir.

Mais la technique semble toujours échapper à ces messieurs.  Peut-être est-ce dû qu’ils ne peuvent comprendre la différence entre l’intensité de notre plaisir et la rapidité du leur, quand ils s’amusent avec leurs  »tubes ».

Les boutons cachés, ça demande plus de travail, mais la récompense est meilleure ! Un point de vue de femme est toujours utile surtout en ce qui concerne le roulage de bille.  C’est quand même à nous cette fameuse bille.

Avant tout, le confort est essentiel (ben pour moi en tout cas).  Un lit plein d’oreillers, un fauteuil dodu, un sofa moelleux, le creux d’un bain chaud, chacun son choix.

undies5.jpg

Rappelez-vous messieurs que ce bouton de bonheur n’est pas un piston de char, une switch de système de son ou un piton d’ascenseur.  Alors ne vous imaginez pas qu’on se garroche dessus comme un mécanicien qui cherche sa spark plug.

Tout est dans la légèreté, jusqu’à ce qu’on touche un point sensible.  Vous le saurez…  La respiration change, les  »lamentations » débutent.  Rendu là, chacune choisit sa préférence.  Frottements, p’tits ronds, chatouillis, servez-vous de votre imagination.  Et la rapidité du mouvement va avec le plaisir ressenti.

C’est ici qu’entre en ligne de compte mon sondage scientifique.  Selon les femmes à qui j’ai parlé, l’effet ultime (orgasme) du roulement de bille est différent.  Certaines ont l’impression qu’une méga vague de chaleur envahit leur  »amie », d’autres ont eu l’impression d’un froid intense, suivi d’une chaleur tout aussi intense pouvant faire, et je cite:  »curver les orteils ».

Voilà…  Ça ressemble à ça !

Des questions ?

-Swigné par: Bouddi 

Ci-bas, un lien de Rick qui démontre un roulage de bille bien exécuté qui provoque le résultat escompté…  Prenez des notes !

http://www.youporn.com/watch/64536/orgasm/?from=featured2



OUI il s’en vient le billet de Bouddi.  Je l’aurais publié hier soir mais mon site était inaccessible…  J’peux toujours ben pas le publier du bureau avec le support visuel que ça implique.  C’est promis pour ce soir là…

*******

En attendant que Ingrid Bétancourt puisse prendre une bonne douche, on se tape une chronique de Marco à l’écoute.

Vous connaissez le principe…

Posez n’importe quelle question sur n’importe quel sujet dans les commentaires, et Marco va vous répondre…

Faque en attendant Bouddi, on se tape Marco.



Je ne dors plus !  Je ne pense qu’à la nouvelle brosse à BBQ Grill Daddy que j’ai vue en infopub hier.

C’est rare qu’ils font des infopubs pour nous les mâles… 

La nouvelle brosse Grill Daddy, elle garoche de la vapeur sur la grille afin d’en faciliter le nettoyage !!!  Wow wow et re-wow !

En plus, pour un paiement facile de 20$, ils nous donnent un thermomètre pour le boeuf gratisse.  Pas pour les autres viandes.  Tu l’essaies sur du poisson pis t’es fourré.  Le boeuf c’est tellement mâle !

Leur slogan c’est: Grill Daddy: Cleans like a mother !

 grill-daddy.jpg

Le site est ici: www.buygrilldaddy.com

Courez voir ça.

PS:  Les concepteurs de cette infopub géniale pour les authentiques mâles virils ont cependant oublié un détail important…  On ne croit pas à ça des infopubs nous autres les boys…

**********

Un autre sujet dont je désire jaser entre gars aujourd’hui, c’est la toute nouvelle Nissan GT-R qui arrive sur notre marché canadien cette année.   

Évolution de la légendaire Skyline, la GT-R sera maintenant disponible en Amérique du Nord, nous qui ne pouvions seulement la conduire dans Gran Turismo jusqu’à aujourd’hui !

nissan-gtr-wallpaper1.jpg

Parlons performance de mâle maintenant:

Ce bijoux est équipé d’un tout nouveau moteur assemblé à la main.  6 cylindres de 3.8 litres avec DEUX turbo-compresseurs. 

Un total de 480 H.P, répartis sur les quatres roues (de 20 pouces) par la bonne vieille transmission intégrale de Nissan, qui permettent de boucler le 0-100 en 3.6 secondes.

Ça doit coûté un bras de tires et de gaz…

Côté équipement de mâle maintenant:

-Les freins à disques Brembo de série aux quatres roues bien sûr.

-Supension Bilstein DampTronic controlable électroniquement de l’habitacle.

-Pneus Pirelli P-Zero (Avant: P255/40ZRF20 – Arrière: P285/35ZF20)  de série.

-Un Playstation 3 est de série dans la voiture.  Il est branché à l’ordinateur de bord.

– Système de son Bose Platinum.

– Inutile de mentionner le cuir et la transmission 6 vitesses de série…

Baonnnnn !

Combien ça coûte ?  81,900.00$ américains.  Ou 4095 brosses Grill Daddy !

Seulement 12 000 unités seront produites cette année, dont 125 destinées au Canada.  125 sur 12 000 !  Si vous en croiser une sur la route, prenez la en photo !

Je sais, j’en aurai jamais une.  Pis maudit que j’suis pas game de me faire passer pour un plein de cash pis d’aller chez Nissan pour l’essayer.

Mais c’est beau de rêver non ?

-Rick

***Source: Magazine Luxury Vehicles  Édition Printemps 2008



AVERTISSEMENT:  Le vidéo suivant est la chose la plus dégueulasse que j’ai jamais vu.  Juste pour ça, fallait que je le mette sur le blogue.  J’en avais entendu parler, et ça avait piqué ma curiosité.  J’aurais pas dû aller voir.  C’est le vidéo intitulé 2 girls 1 cup que des milliers de gens connaissent maintenant…

**** Si tu as moins de 18 ans, clique ici

**** Si tu as plus de 18 ans mais que tu es au bureau, n’y pense même pas et fais juste BACK sur ton navigateur.

**** Si tu as plus de 18 ans, que ton coeur est à toute épreuve, que t’es pas au bureau, pis que t’aime le dégueulasse (du genre bouffer d’la marde), alors là tu peux visionner le vidéo…

Faque c’est ça…  Nous préférons vous en avertir:

 Ah…  Pis fuck, j’le met pas ici, cliquez sur le lien à la place:

http://www.checkso.com/view_video.php?viewkey=8416a242f40fb7d7f338




  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!