Calisse que ça passe vite.  Il me semble qu’hier encore, on se demandait s’il y aurait un bogue de l’an 2000.  Or, ça fait presqu’une décénie déjà.

Maintenant j’ai compris la game…  Maintenant je sais que c’est vrai!  Les aînés me l’ont souvent dit, mais je n’avais jamais écouté.  Trop insouciant, ou trop jeune.

La vie est une salope.  Je suis sur qu’un jour on se réveille sans avertissement, on a 70 ans, de l’arthrite plein les os, et on se fait servir un déjeuner en poudre dans une chambre semi-privée d’un CHSLD local.  L’infirmière est cute, mais elle a 50 ans de moins et on la répugne.  De toute façon ça fait longtemps qu’on ne bande plus.

C’est à ce moment qu’on a amplement le temps de penser aux choses que l’on a pas faites quand c’était le temps.  L’âge des j’aurais-donc-dû…  L’âge des regrets.

********

C’est en cette période de l’année précisément, qu’il me vient des pensées comme celle ci-haut.  Tous les ans maintenant.  J’en profite toujours pour faire un bilan personnel de mon année qui s’achève.  Je m’estime extrêmement chanceux d’être en plein dans ce que je considère comme les belles années d’une vie.  Mi-vingtaine, pétant de santé, indépendant de fortune, et encore un peu con et immature avouons-le. 

Malheureusement, à la fin de chaque mois de décembre je tourne toujours la page sur une de ces années inestimables.  Chaque mois de décembre me rapproche de la fin.  Oui c’est vrai qu’il m’en reste probablement beaucoup, des mois de décembre s’il ne m’arrive pas de coup chien du destin.  Mais il m’en reste quand même un de moins chaque fois que je passe go.

2008 était une autre année faste pour moi.  Je la revois au complet en quelques secondes et je l’apprécie.  Je m’en souhaite une aussi bonne pour 2009.

Je souhaite que le monde dans lequel je vis se stabilise un peu aussi en 2009.  Moins de crises, de guerres, plus d’eau, d’air et de nourriture.  On peut dire que la planète l’a eue moins facile que moi cette année.

S’il ne me prend que quelques secondes pour mon bilan personnel, c’est un peu plus long de dresser ma (courte) liste d’objectifs pour l’année qui s’en vient. 

Je veux entre autre essayer de profiter de chaque journée en 2009.  Même les difficiles.  Prendre 5 minutes quotidiennement pour réaliser à quel point je suis chanceux.  Chanceux de vivre, chanceux d’avoir mon âge, d’être en santé, chanceux d’être bien entouré, chanceux de ne manquer de rien, chanceux d’avoir tout ce que j’ai, chanceux d’être qui je suis.  Ça sonne tellement cliché mais ô combien vrai.

Je souhaite aux lecteurs de cette page s’il en reste, une nouvelle année à la hauteur de vos attentes. 

Dites à vos proches que vous les aimés.  Faites l’amour à votre conjoint(e) comme si c’était la dernière fois.  Payez-vous donc aussi un luxe ou une gâterie que vous vous refuseriez normalement au cour de l’année.  Appelez quelqu’un à qui vous n’avez pas parlé depuis longtemps.

Profitez donc amplement de votre vie, de votre jeunesse et de votre santé…  Parce que rien de cela ne dure vraiment.  On va tous s’en rendre compte avant longtemps.

Sur ce, bonne et heureuse année à vous,

On se reparle en 2009

-Rick

 






  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!