Maintenant qu’on ne voit plus les cigarettes derrière les comptoirs des dépanneurs, je me demande bien quelle nouvelle mesure farfelue le gouvernement pourra encore trouver pour irriter les fumeurs.  Ceux qui consomment les paquets à huit ou neuf dollars on s’entend.

Bien sur, les élus qui en sont responsables, les ardents défenseurs de santé publique ainsi qu’une bonne gang de non-fumeurs diront que le fait de ne plus voir les cigarettes, incitera les gens à arrêter de fumer, ou à ne pas (re)commencer.  Surtout les jeunes, nous dira-t-on.  À mon avis un tel raisonnement ne tient pas la route.  Je doute que ça apporte des résultats concrets.  Mais pour les besoins du billet, on va accorder le bénéfice du doute au gouvernemaman et ainsi supposer que ça serve vraiment à quelque chose de cacher les cigarettes de leurs présentoirs…  On ne tire pas sur la bonne cible quand même. On y reviendra plus loin.

Moi, le consommateur légal, à qui on ne fini plus d’imposer des restrictions, je me considère encore chanceux qu’on me laisse fumer sur le trottoir sans m’arrêter pour méfait public.  Encore faut-il que je marche à 9 mètres de toute porte pour inhaler mon cancer taxé.

On ne veut plus de ma boucane dans les bars, hôtels, restaurants, casinos, bingos et même dans certains endroits extérieurs !

Fine !  Je fume chez moi ou dans mon char.  (Ou dans des bars de Shisha ou je ne comprends pas pourquoi eux ne se conforment pas à la loi et c’est correct…  Shhhhhhhhhut!!!  Faut pas le dire trop fort.  Paraît que dans ces endroits, la fumée n’est pas cancérigène.)

J’avale ma pillule de travers, mais j’accepte toutes ces interdictions.  Au nom de la santé des autres.  (Même si entre vous et moi, on devrait au moins créer quelques bars exclusivement fumeurs, les méchants criminels qui font l’usage du tabac pourraient au moins avoir le loisir de s’étouffer ensembles entre quatres murs avec une barmaid consentente.)

Mais là, c’est rendu qu’on me cache le produit légal au dépanneur !!  Heille colisse.  Ça va faire !

Rendu là, criminalisez-là la cigarette !  Il n’y a qu’un pas à franchir. 

En plus de me charger 8$, de restreindre l’usage au maximum, de tapisser les paquets de photos dégueulasses, je ne peux même plus les voirs dans les commerces.  Je dois m’en remettre au pauvre commis qui se cherche dans toutes ces marques, pour trouver la mienne, chose qu’il réussi par lui-même une fois sur deux !

Un autre point, ce sont les compagnies de tabac.  Je sais qu’elles sont sans scrupule, et je ne verserai pas de larme pour elles.  Mais nommez-moi un autre domaine, ou un fabriquant de n’importe quel produit légal,  n’a pas le droit de s’afficher, de faire de la publicité pour présenter une nouvelle marque, d’avoir de la visibilité sur les tablettes et qui se fait tapisser ses emballages de messages dissuasifs de Santé Canada ???  Comment on fait pour rejoindre notre clientèle ?  C’est ridicule.

Et qui est-ce qui est encore puni pour ça ?  Puni par toute ces mesures disciplinaires ?  TOUT LE MONDE !!!  Vous, moi, le gouvernement, les non-fumeurs, les commerçants, les bars, TOUT LE MONDE…

… sauf les indiens les amis.  Eux sont morts de rire et vendent des cigarettes à la caisse.  C’est leurs cigarettes que les jeunes fument.  Pas celles que l’on cachent à huit dollars.  Environ 30% des fumeurs adultes consomment des cigarettes à plumes.  Et ça ne cesse d’augmenter.  Les bingos, les bars et dépanneurs sur les réserves sont toujours pleins de Québécois.  On peut fumer le produit qu’ils nous vendent partout sur leur réserve.  Tant qu’à faire le voyage, on achète aussi de l’alcool cheap et on fait le plein d’essence.

Le gouvernement ?  Il ferme les yeux, il perd des taxes, et il soignera gratuitement les cancers de fumeurs qui achètent les cartouches à 6$.

Les fabricants et dépanneurs ?  Ils perdent des ventes, de l’argent et des clients.

Les fumeurs à huit dollars le paquet ?  On se repenche encore vers l’avant les yeux fermer, le pot de vaseline tout près, et on écarte un peu les fesses en attendant la prochaine loi restrictive que le gouvernement pourra bien trouver.

Les non-fumeurs ?  Attendent patiemment de voir leurs taxes et impôts augmenter pour soigner les fumeurs.

Les jeunes ?  Fument du tabac mohawk.  C’est pas cher et les indiens n’ont rien à foutre de votre âge.

Pour conclure, en cachant les cigarettes, le gouvernement, comme je disais en début de billet, ne tire pas sur la bonne cible…  Trop peureux pour s’attaquer au vrai problème, on fesse sur la cible facile, le consommateur qui paie ses taxes.

Sérieux, je suis rendu à me demander si on ne devrait pas tout simplement tout interdire et bannir totalement la cigarette.  On y est presque.

Qu’en pensez-vous ?

*****À lire:  Un court billet fort intéressant de Mike Ward sur le sujet.  Il traîte d’un aspect que je n’ai pas abordé dans ce billet.  On clique ici *****






  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!