J’ai quelques amis d’enfance que j’avais perdu de vue depuis au moins 10 ans qui sont maintenant rendus gais.  Dont un était mon meilleur ami au primaire ! 

Bon.  J’ai accepté leur amitiées facebookienne quand même mais j’en viens à me demander si je serais capable de fréquenter un gai comme ami dans la vraie vie.

Et vous savez quoi ?  La réponse c’est non.  Catégoriquement.  Allez-y !  Pitchez-moi des roches.  Des lesbiennes ?  Ben là je n’y verrais aucun problème. 😀

M’en fou.  J’assume.  Je ne pense pas être homophobe dans la vie.  Je n’ai rien contre ces gens sauf de l’incompréhension.  C’est difficile à expliquer.

Une relation véritablement amicale en mon sens doit exclure les possibilités ou l’envie de relations sexuelles.  Suis-je fermé d’esprit ?  J’ai jamais baisé une amie.  Ç’est pour moi le meilleur moyen de foutre en l’air une amitié.  Il n’y a donc pas cette possibilité avec une amie lesbienne, tout comme un chummy hétéro. 

Alors je ne serais pas à l’aise d’avoir un chummy qui joue pour l’autre équipe dans mon inner circle.  Ne jamais savoir s’il fantasme secrètement sur moi…  Se masturbe-t-il en regardant ma photo.  Ishhhh.  Je sais je déconne.  Mais ces questions me traverseraient l’esprit quand même si c’était le cas.

Si c’est ça être homophobe, alors je le suis. 

Autrement, je comprends que ce n’est pas un choix de vie, je ne fais jamais de jokes de tapettes, et je ne longe pas les murs si j’ai à traverser le village à pieds.

Mais je n’entrerai jamais prendre une bière au bar le Stud !

Qu’est-ce qui qualifie l’homophobie ?  Ou est la limite ? 

Dites moi donc ça à matin, ma gang de vous autres.  Avez-vous des gais dans votre entourage ?  Comment sont-ils ? 

L’image ci-dessous vous fait réagir ?  Moi oui.  C’tu ça être homophobe ?  Ça me turn com-plè-te-ment  OFF.