Parlons de vraies affaires aujourd’hui.  L’adultère est un immense tabou de la société.  On entend souvent des:  »Il me trompait le chien ».  Il y a je pense, autant de chiens que de vaches.

Personnellement, je n’ai pas de pardon pour ça comme plusieurs.  Si j’apprenais que Babe me trompe, je perdrais la tête et j’aurais vraiment peur de ma réaction.  Je préférerais qu’elle me dise:  »Tu baises mal, je crisse mon camp… »  Ça ferait moins mal.

J’ai découvert un blogue récemment par l’entremise d’un autre.  Un blogue qui débute à peine.  Le cul, ça vend.  Je suis convaincu que la blogueuse en question va connaître un énorme succès si elle poursuit sur la blogosphère.  Je vais m’abstenir de faire du name dropping  même si j’en ai envie.  Pour vous tracer un portrait, c’est une femme mariée de 28 ans, avec 2 enfants, qui collectionne les amants, qui a parti son blogue pour raconter ses histoires.

Je n’ai rien contre le fait de tenir un blogue sur l’adultère.  Je trouve ça original à la limite.  Vous pouvez bien bloguer sur ce qui vous chante si ça vous soulage.  Même si vous le faites pour les mauvaises raisons, ce n’est pas de mes affaires.  Caché derrière un écran, il peut être bienfaiteur de dévoiler et partager ses secrets les plus intimes.  J’en ai contre les gestes à la base.  Point.

Je n’excuse pas l’adultère dans une relation entre un homme et une femme qui se  »fréquentent », mais quand t’es marié(e) avec 2 enfants, je trouve ça d’autant plus inacceptable.  Ça veut dire que t’as vraiment fait des crisses de mauvais choix dans la vie.  Jurer fidelité à un(e) époux(se), fonder une famille et se faire fourrer par des inconnus, je vois mal cela dans la même phrase. 

Il est possible que l’adultère dans un couple débute après plusieurs années de mariage et après la naissance des enfants… (J’espère que c’est dans 100% des cas mais ne soyons pas utopique)  Dans ce cas, une lumière devrait s’allumer et vous faire réaliser que votre couple ne fonctionne plus.  Pourquoi continuer ?  Pour les enfants ?  Est-il vraiment mieux pour eux qu’ils soient élevés dans une famille de tricherie ?  J’en doute.

Dans le cas de la blogueuse en question, ça me sidère littéralement de voir qu’elle prend plaisir à inscrire en code secret sur le frigidaire, ses rendez-vous extra-conjugaux ainsi que ses menteries qui vont avec.  Elle raconte fièrement que son mari à tout ça sous les yeux et qu’il n’y voit rien le con. 

J’ai mal pour vos enfants et votre mari mademoiselle.  Quand vous leur dites que vous sortez faire des commissions et que vous revenez quelques heures plus tard, les embrasser après vous être faite baiser par un autre.  Je n’ai rien contre vous personnellement.  J’en ai contre vos agissements.  Je respecte que vous aimiez vous faire baiser par des queues différentes le plus souvent possible…  Si vous êtes nymphomane, c’est correct.  Vous faire baiser par des inconnus vous fait mouiller votre petite culotte ? Pas de trouble avec moi.   Ça ne fait pas de vous une salope à mes yeux.  Loin de là.

Vous êtes faites pour le célibat.  C’est tout.

Le fait que vous poursuiviez dans une relation en réalisant vos fantasmes avec d’autres hommes fait de vous la salope que vous êtes.

J’espère de tout coeur que votre mari vous rend la pareille.  Au moins.  J’espère que vos enfants ne le sauront jamais et surtout, j’espère que vous réaliserez un jour que ce que vous faites est malsain pour vous et vos proches.

En même temps, je ne vous connais pas.  Je ne juge pas les gens que je ne connais pas.  Je me permet de juger vos écrits par contre.  C’est ce que j’ai fait dans ce billet.

Alors voilà.  Je vais continuer de vous lire de temps à autre quand même.  Juste pour me comparer et réaliser à quel point je suis bien dans ma relation personnelle.  J’apprécie mon couple quand je vous lis.

Comme ce billet est peu édifiant pour vous à mes yeux, je me retiens de vous nommer.  Si les lecteurs de ce blogue sont curieux, je leur donnerai l’adresse de votre blogue par courriel.

Je ne veux pas vous encourager à continuer…  Mais je n’empêcherai pas les gens de découvrir à quel point votre situation est triste.

Espérant que vous ressentirez un jour, une mince part de regrets, sachez qu’un jour, tout nous retombe sur le nez, et qu’un tel secret n’est jamais bien gardé.