Le rapport du juge à la retraite Bernard Grenier dans le dossier d’Option Canada vient d’être rendu public ce matin suite à une fuite qui a fait devancer la conférence de presse.  On retrouve le rapport ici.

Pour résumer brièvement les faits, je vais vulgariser le contexte afin de permettre aux lecteurs plus jeunes de bien comprendre également. Je vais tenter de rester impartial même si je bouille en dedans…

***

En 1995, lors du référendum sur la souveraineté du Québec, Il y avait le clan du OUI, ainsi que le clan du NON, co-présidé à l’époque par notre premier-ministre minoritaire actuel, qui s’affrontaient.  Pour ceux qui viennent d’une autre planète, le NON l’a finalement emporté par un demi poil de poche.

Environ une semaine avant le vote historique, des gens de partout au Canada sont venus à Montréal, marcher dans nos rues, avec des drapeaux canadiens et autres bebelles rouges, nous crier haut et fort à quel point ils nous aimaient et à quel point le Canada ne serait plus le même sans le Québec.  WE LOVE YOU QWÉBEK, chantaient-ils tous ensembles. 

Les activités du NON à l’époque, étaient financées ultimement par le ministère fédéral du patrimoine canadien (donc par les souverainistes aussi).  Les fonds passaient par Option Canada et le Conseil pour l’unité canadienne, pour être redistribués à plusieurs événements faisant la promotion du Canada au Québec et pour lutter contre le OUI.

Chaque camp devait avoir le même budget pour se faire la lutte.  Si je me souviens bien, c’était un montant avoisinant les 5 à 10 millions de dollars pour chacun.

On a perdu le référendum et voilà la fin du résumé.

***   

Onze années plus tard, le journaliste Normand Lester et Robin Philpot, publièrent un livre intitulé: Les secrets d’Option Canada qui, recherches à l’appui, faisait état d’une somme cachée d’environ 5 millions de dollars qui avait été ajoutée dans le budget initial autorisé pour sauver le Canada.  Je n’ai pas lu le livre.  Je ne peux donc pas vous énumérer ni jugé les points de Lester, sauf que la crédibilité du personnage me suffit pour savoir qu’il ne publie pas de menteries non vérifiées.  Il a d’ailleurs perdu son job à Radio-Canada à la suite de la publication du Livre noir du Canada anglais que j’ai lu et que je recommande à tous.

Suite à la publication des secrets d’Option Canada, une enquête publique à été commandée par le DGE et c’est à M. Bernard Grenier qu’est revenue la tâche de faire enquête, de rédiger le rapport et il dévoile donc ses conclusions au grand public aujourd’hui.

Résultat : Presque personne d’éclaboussé, que des no names, une somme cachée de seulement 539 000$ contrairement au 5 millions avancés par Lester et Philpot.  Jean Charest s’en sort blanc comme neige, il ne pouvait pas savoir (!).  Tout comme Paul Martin ne savait rien des commandites étant seulement le ministre des finances.

Soyons l’avocat du diable.  À la base, c’est quand même grave d’avoir caché 539 000$ de budget pour en passer une petite vite aux québécois, et leur démontrer l’amour du reste du pays.  

Il demeure par contre un petit doute dans mon esprit que je suis incapable de faire disparaître.  J’ai l’impression que nous ne saurons jamais toute la vérité dans ce merdier, tout comme c’est généralement le cas avec n’importe quelle bavure politique.  On blâme 3-4 personnes dont on se crisse et les autres, on ne le saura jamais.

Je termine sur ceci.  Ce rapport je l’ai lu. J’ignore pourquoi, il ne sent pas la transparence.  Il pue.  Au fait je sais pourquoi.  Simplement parce que TOUS les témoins fédéralistes qui ont témoignés dans ce dossier, et c’est clairement exprimé, ont reçu un document quelques JOURS avant de témoigner, faisant état des questions qui leur seraient posées durant l’audience.  Voyons donc…  Si je commettais un meurtre et que vous me disiez à l’avance les questions du tribunal, vous pensez que j’en prendrais pour 25 ans ?

J’ai tendance à croire et à me rallier à M. Lester à cause de ça.  Même M. Grenier admet dans son rapport le sérieux de l’enquête du journaliste. Il a déjà été jusqu’à perdre son emploi afin que la population soit moins ignorante.  La vérité à un prix.  Lui, il l’a déjà payé contrairement aux responsables de cette saga.  Il demeure dans mon esprit la personne la plus crédible dans tout ça.

La question qui tue :

N’eût été de ce 5 millions (ou de ce 539 000$ c’est selon) additionel investi SECRÈTEMENT (au moins, on s’entend là-dessus) dans la promotion de l’unité canadienne, le camp du OUI aurait-il coiffé le NON au fil d’arrivée ?

Vous connaissez déjà ma réponse…  








Recently:


Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Comments


This entry was posted on mardi, mai 29th, 2007 at 11:24 and is filed under Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Comments so far


  1. Le grand Marleau on mai 29, 2007 17:45

    Bon exposé. Bravo pour le presto retenu.

    Nous avons effectivement peine à garder notre calme.

    Vous, à la mi-vingtaine, s’adressant aux plus jeunes ! Ça «nous» fait une belle jambe…

  2. montrealaisfelquiste on mai 30, 2007 7:37

    Hé hé hé…

    Sachez grand Marleau, qu’en Octobre 1995, j’étais trop jeune pour voter malheureusement. Je m’intéressais déjà beaucoup à la politique et j’étais pas mal un des seuls de mon âge je dois dire…

    Alors désolé pour la belle jambe, mais disons pour vous consoler que le résumé s’adressait aux ignorants de tous âges. 🙂

  3. Le grand Marleau on mai 30, 2007 9:25

    Et dieu sait qu’il y en a des tonnes. Des gens de tous les âges bien sûr…

Name (nécessaire)

Email (nécessaire)

Site web

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Share your wisdom

  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!