À chaque fois que je vois notre cher maire à la télé en train de remplir un nid-de-poule, de ramasser des papiers ou de servir la soupe populaire, ça m’arrache un sourire à tout coup.  On voit notre bon maire, de bonne humeur, résumer à quel point c’est simple d’effectuer la tâche en question.  Ça lui donne du capital politique inestimable, ça lui façonne une image de maire conscientisé, et la majorité des citoyens se dit : » Wow, il l’à tu l’affaire, notre maire ».

Ce qu’on ne voit pas, c’est que le cirque dure environ 15 minutes, il bouche 5-6 nids-de-poule devant les caméras, ramasse les papiers dans un rayon de trois mètres et merci bonsoir, les scribes ont leurs reportages bien chauds.  Y’é donc ben bon notre maire. 

Montréal est sale, ça tout le monde le sait.  Le président de Tourisme Montréal l’a dit publiquement il y a quelques mois.  Ça fait mal.  N’en fallait pas plus pour que M. Tremblay établisse un plan d’attaque, ce qui est bien.  Mais le plan d’attaque prend des allures de mesures de guerre, rien de moins.  C’est pour annoncer ces mesures qu’on a vu M. le maire ramasser des papiers sur toutes les chaînes hier pendant 3 minutes.  On l’a même vu s’obstiner avec une vieille dame sur son balcon !  La pauvre était bouche bée devant tous les journalistes, les caméras et les propos bien fluides de politicien du maire qui lui disait qu’il fallait ramasser les papiers devant son bloc.  J’aurais aimé être la personne interpellée sur le balcon.  Monsieur le maire en aurait eu pour son vocabulaire je vous le dis.  J’aurais sûrement été coupé au montage pour ne pas nuire à l’image du maire.

Dorénavant, des inspecteurs municipaux vont distribuer des contraventions de propreté à gauche et à droite.  De 60$ à 1000$, ces contraventions seront remises à ceux qui seront pris en défaut avec des papiers sur leurs terrains.  Peu importe si ce sont eux qui les auront jetés ou non.  Le maire disait hier : »La récréation est finie ! ».  Ça va être la pagaille je vous le prédis.

1- Les inspecteurs vont avoir un quota de contraventions à distribuer, un peu comme les policiers.  Il va falloir au moins qu’ils rapportent leurs salaires et un peu plus pour Gérald. 

2- Les résidents à proximité des commerces seront toujours  poignés avec des papiers et autres saloperies sur leur terrains, même s’ils les ramassent 40 hres par semaine.  Y’en a qui vont se tanner d’avoir des tickets…  On ne peut quand même pas demander à un employé de la ville de faire preuve de discernement.

3- Le nombre de contraventions qui seront contestées va être incroyable …  Ça va nous couter combien en taxes ça ?  Réponse : Cher en crisse.

On s’en reparle dans un an, voir si notre ville est encore aussi sale, je vous gage qu’elle le sera.  Je vais sortir prendre des photos.

Et la cerise sur le sundae, le top du top, l’apogée du ridicule, c’est encore sur les fumeurs que ça tombe.  Siboire.

Il y a trop de mégots dans les rues, selon monsieur le maire.  C’est vrai.  Je suis d’accord.  Mais estie, on a pu le droit de fumer en dedans, faut ben qu’on fume dehors…  Il y a bien quelques cendriers dehors, mais cherchez-les quand vous en avez besoin.  Le gouvernement nous vend les cigarettes, il nous taxe à gros prix dessus, puis après il nous empêche de les fumer à l’intérieur, pis on va poigner des tickets parce qu’on les fumes dehors.  Crisse arrêter de nous en vendre d’abord !  Ben non…..faut payer le Stade. (Je sais qu’il est fini de payé mais ça fait pas longtemps puis y’en a d’autres choses qu’on paye les fumeurs)  Je sais que les règles provinciales et municipales sont deux choses différentes mais c’est toujours sur nous que ça tombe…

Je répète qu’à la base l’idée, elle est bonne.  La méthode est trop radicale par contre.  Pourquoi au lieu des inspecteurs, la ville n’engagerait pas un équipe  »verte » composée d’étudiants l’été, qui consacreraient 40hrs/semaine à la nettoyer, la ville ? 

Anyway…  Pour qui je me prends ?  Je suis juste un contribuable.  C’est juste mon argent…  

Ça fait du bien de chiâler un peu…